Publié le 27 Novembre 2008

Le 11 décembre 1740 née Claude Josephe. Elle est la fille d'Auguste Porte et de Marguerite Bour. Ce jour là, comme le parrain et la marraine choisis par les parents sont dans l’incapacité de se déplacer pour son baptême, du fait de la très forte montée des eaux de la Blies, le curé désigne alors arbitrairement pour parrain et marraine les nobles Dominique Joseph Bonnide, officier au Régiment de la Reine et Claude Josephe De Vault. Et voilà comment faire entrer la noblesse dans une famille !

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Anecdotes

Repost 0

Publié le 27 Novembre 2008

Jean Thiébaut est inspecteur de la vente étrangère des sels de Lorraine en 1774 et poursuit son travail au bureau de Saint Avold. 
En 1785, dans l'enceinte du château, il crée la faïencerie de Frauenberg. Dès le lancement de la manufacture, Jean Thibault, véritable homme d'entreprise, sait s'entourer de personnes ayant une forte expérience professionnelle et un savoir-faire reconnu. Des bureaux commerciaux sont ouverts à Versailles et à Paris. La diversité des produits sortis des fours de Frauenberg est très large. 
L'idée de Thibault d'un déménagement de l'entreprise vers un lieu plus proche de l'extraction de la houille est reprise par Nicolas Villeroy en 1790. En août 1791, la manufacture de faïence quitte Frauenberg pour s'installer à Vaudrevange en Sarre.
De l'an VIII (1798) à 1807, Jean Thibault est membre du conseil général de la Moselle, Président du canton de Grostenquin et membre de la Société Libre d'Agriculture du département. Il est également un des acquéreurs de biens nationaux saisis à la Révolution.

Voir les commentaires

Rédigé par Alain Grouselle

Publié dans #Personnalités

Repost 0

Publié le 17 Novembre 2008

 

 


A S C P F assemblée générale du 9 Novembre 2008 au


Foyer St Jacques, Frauenberg.

 

 

La quatrième assemblée générale de l'Association de Sauvegarde du Château et du Patrimoine de Frauenberg, suivie dimanche matin 9 novembre, à 10 h par une quinzaine de ses membres, a permis de constater cette volonté tenace du  « noyau dur de l'ASCPF ». Un petit groupe motivé, bien que dépité par le manque d'empressement des divers financeurs, à la prise en compte de dossiers pourtant bien ficelés. Fortement impliqué par une nouvelle étape de sa vie professionnelle, François Fasel a motivé son intention de se démettre des fonctions de président et de proposer à ce poste Estelle Trunkenwald, qui en tant que secrétaire, s'est avérée être la véritable cheville ouvrière du comité et du blog Internet de l'association (http://frauenberg-chateau.over-blog.fr.)

 

INTERREG IV

 

Le président Fasel a présenté les excuses d'Estelle, retenue à la Maison du projet du Centre-Pompidou Metz. Il a également loué son ardeur, déployée en compagnie du vice-président Manfred Nagel, à la mise en page du nouveau dossier de demande de subvention européenne appelé à passer devant la commission au titre du programme INTERREG IV (2008-2013). Et de souhaiter à ce second dossier meilleur aboutissement que celui d'INTERREG III qui déposé en fin de programme a été défavorisé par un montage financier difficile. « Cette fois-ci, écrit Estelle dans son rapport d'activités, même si les grands axes privilégiés dans le nouveau programme ne correspondent pas exactement à ceux du précédent, nous sommes parmi les premiers à avoir déposé un nouveau dossier. Et les responsables politiques nous assurent verbalement de leur soutien. ». L'ASCPF espère toutefois voir ce soutien garanti « par écrit » et parvenir au bouclage des accords de co-financement entre les opérateurs (la commune de Frauenberg, la communauté de communes de Mandelbachtal, le « Heimats & Geschichte Verein » et bien sûr l'ASCPF, le Conseil Général de la Moselle et l'Etat par la DRAC (affaires culturelles)). Le président Fasel souligne que le projet de l'ASCPF sait compter sur le soutien de la CASC (communauté de communes de Sarreguemines-Confluence) qui voit dans l'exemple du problème de Frauenberg celui plus vaste du patrimoine sur l'ensemble de ses communes. « Un espoir » reconnaît François Fasel, remerciant le député maire de Sarreguemines, Céleste Lett, pour sa subvention parlementaire affectée à l'illumination des ruines du château. Le maire Aloys Hauck n'a pas manqué de spécifier l'implication de la commune de Frauenberg et d'assurer du soutien de la CASC si bien entendu la situation économique ne venait pas à se dégrader : « que tout le monde joue le jeu et que l'on avance plus vite ».

 

ILLUMINATION

 

Les rapports moraux et d'activités font état de la déception du comité de l'ASCPF qui entendait réaliser l'illumination du château entre février et avril. « Nous avions introduit auprès des services départementaux de l'architecture et du patrimoine une information d'intervention autour du Monument de façon à n'avoir aucun impact sur ce dernier » rappelle Estelle. Malheureusement le projet a été retoqué sous le prétexte qu'une illumination aurait été prématurée pour des raisons de sécurité. Les services de l'Etat estiment en effet qu'un monument illuminé est un monument mis en valeur, donc susceptible d'attirer du public. Et de considérer la sécurité pas assez assurée pour permettre l'accès des curieux. Le point de vue de l'ASCPF est toute autre : « en l'illuminant nous faisons sortir le château de son anonymat et nous incitons à agir pour sa sauvegarde. Ce qui est notre objectif principal ». Et l'ASCPF de discuter l'argumentaire développé par la DRAC en précisant que le public n'accède au monument que du côté sécurisé, le seul côté non sécurisé n'étant pas accessible. Les premiers essais d'illumination de la façade donnant sur la vallée de la Blies ont été appréciés lors des dernières journées du patrimoine. Le maire Aloys Hauck annonce que le SIVOM va installer ces prochains jours un grillage rigide : « cet accès étant toujours plus sécurisé, il convient de faire revenir les services de la DRAC sur place pour reconsidérer la question de l'illumination. On a pris les mesures de sécurité. Une preuve de notre volonté de valoriser le château. »

 

BLOG DU CHATEAU

 

L'assemblée générale s'est remémoré le succès des journées du patrimoine qui ont révélé l'existence de nombreux passionnés. Des visites encourageantes pour l'équipe de l'association. Ces journées ont été l'occasion de s'associer à la communauté israélite de Sarreguemines qui assurait les visites du cimetière juif de Frauenberg et au « Heimat & Geschichte Verein » qui ouvrait à Habkirchen les portes de son musée de la Douane. L'ensemble de ces actions menées alimentent depuis un an le blog <http://frauenberg-chateau.over-blog.fr.» Son animatrice, Estelle Trunkenwald souhaite en faire un instrument de communication et d'information sur le château et sur tout le patrimoine de Frauenberg.

 

Le rapport financier présenté par Pascal Janzam, trésorier, fait apparaître 417 € de recettes provenant de la manifestation interassociative « Saint Jacques », couvrant les 250 € de frais de fonctionnement. Avec les subventions, l'ASCPF bénéficie en banque de 11.698 €. La cotisation est maintenue à la somme de 10 €. Le comité dans son ensemble a été renouvelé à l'unanimité et se réunira pour élire son nouveau président.

 

Compte rendu d'Assemblée Générale de l'ASCPF rédigé par Jean-Claude Pélissier, secrétaire-adjoint, le 14 novembre 2008.

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Association

Repost 0

Publié le 1 Novembre 2008

 

 

 

 

 

 

L'association ASCPF vous invite à participer à son assemblée générale de l'ASCPF le 9 novembre 2008 au Foyer Saint Jacques de Frauenberg à 10 heures.

 

Cette réunion sera le moment pour le comité sortant de vous faire part de son bilan pour l'année écoulée.

 

Nous comptons sur vous pour que nos espoirs de voir le château rendu au public se réalisent.

 

Le comité

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Repost 0