Publié le 27 Février 2019

L’Association pour la sauvegarde du château et du patrimoine (ASCPF), en collaboration avec la Municipalité, souhaite créer un circuit de découverte visant à mettre en lumière le patrimoine historique et culturel.

Parmi les points d’intérêts du village figurent les ruines du château médiéval du XIVe Siècle, classées "Monument Historique" depuis 1942, retenues par "la Mission Bern" pour bénéficier d’un soutien financier pour la réalisation de travaux de consolidation et de restauration du mur de soutènement et de sécurisation des lieux.

Afin de mettre en lumière ce patrimoine nous comptons installer un ensemble de vingt-deux panneaux et pupitres retraçant l’histoire de ce village situé sur la frontière franco-allemande.

Son patrimoine est riche :

  • le château, ses seigneurs,
  • sa faïencerie fondée en 1785. Nicolas Villeroy, l’associé de Jean Thibaut de 1789 à 1791 date du transfert de la faïencerie vers Wallerfangen en Sarre, est le créateur de la faïencerie Villeroy & Boch,
  • le cimetière juif avec les sépultures de personnalités qui ont marqué l’Histoire comme celle du père de Simon Lazard, fondateur de la banque du même nom, de la famille Oppenheimer,
  •  les moulins dont celui de la Famille Rausch (Maire de la ville de Metz de 1971 à 2008)
  •  le pont sur la frontière qui a vu passer Karl Marx en avril 1848,
  • la place Saint-Jacques avec l’ancienne église protestante et catholique, sa crypte  et son histoire.

 

Nous comptons ainsi enrichir l’aspect touristique de la belle vallée de la Blies. Deux mille cinq cents ans d’histoire s’étale sous nos pieds entre :

  • le Parc Archéologique Européen de Reinheim-Bliesbruck par la présence celtique à Reinheim et Gallo-romaine à Bliesbruck.
  • La période médiévale avec le château de Frauenberg qui protégeait l’accès de la vallée de la Blies.
  • L’aspect industriel du 19e siècle, avec le Moulin de la Blies, son Musée des Techniques faïencières et son Jardin retenu monument préféré des Français en 2015 à Sarreguemines.

Le lien entre ces sites et communes se fait aujourd’hui tout naturellement grâce à une véloroute déjà en place.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Association

Repost0

Publié le 27 Février 2019

 

Association pour la sauvegarde du château et du patrimoine  de Frauenberg

 L’ASCPF s’est donné pour mission de valoriser le patrimoine du village de Frauenberg et la sauvegarde de son château depuis 2004.

  • Nous travaillons sur l’histoire du château et du village.
  • Nous préparons un parcours historique et touristique.
  • Nous travaillons sur la sécurisation du château avec les services des monuments historiques.
  • Nous organisons une fête médiévale.
  • Nous participons aux autres manifestations organisées au village.
  • Nous sommes dans les 250 sites retenus pour le loto du patrimoine de Stéphane Bern.

Nous avons besoin de vous, de vos talents, et de votre soutien afin de mener à bien la mission que nous nous sommes fixée.

Si l’une ou l’autre de ces activités vous intéresse, ou si vous souhaitez simplement soutenir notre association :

REJOIGNEZ L’A.S.C.P.F.

La cotisation annuelle est de 10,00 €

Bulletin à déposer à la mairie avec le montant de la cotisation

ou à retourner à l’adresse suivante : Françoise Massing

62 rue du Blauberg 57200 SARREGUEMINES

" ----------------------------------------------------------------------

 

DEMANDE D’ADHESION

   Nom : …………………………………………. Prénom : ………………………

   Adresse : ………………………………………………………………………………

   Adresse mail : ……………………………………………………………………….

   Téléphone fixe : ………………………………….  Portable : ………………

□ Souhaite adhérer à l’Association pour la sauvegarde du château et du      patrimoine de Frauenberg.

□ Souhaite renouveler mon adhésion 

□ Suggestions ………………………………………………………………………………

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Association

Repost0

Publié le 27 Février 2019

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Association

Repost0

Publié le 25 Février 2019

DIE MITTELALTERLICHE FRAUENBURG

 

Die « Frawenburg » wurde durch die Herren von Sierck auf eigenem Boden in Lenterdingen erbaut, zum Schutz der Flandern-Lombardei Handelstrasse.   

 

Die erste bekannte schriftliche Unterlage von 1370 beschreibt die Burg als Sitz der Herrschaft von Frauenberg und vermerkt den später angebauten Wartturm. Das exakte Baudatum bleibt jedoch unbekannt.

 Chronologie des Aufbaus

  •  Gegen 1350 : Gründung, an Ort und Stelle einer älteren Anlage, einer rechteckigen Befestigung mit einem Turm in der Nord-Ost Ecke.
  • Gegen 1355 : Aufbau, im innern der Befestigung, des sogenannten "Frauenhauses," Ursprung der Burgbenennung.
  • Gegen 1450 : Errichtung des Bergfrieds (Donjon) in der Nord-West Ecke.
  • Gegen 1460 : Bau des Herrenhauses "Maison des Linange"
  • Gegen 1600 : Bau des Vogthauses und einer Barbakane, bestehend aus zwei Türmchen, zum Schutz der Zugbrücke am Nordgraben.  
  • Gegen Ende des XVII.Jahrhunderts:Errichtung eines neuen Wohngebäudes auf Betreiben von Jean-Daniel Merlin.  

 

Die Eigentümer

 Die Burg gehörte :

  • Der Herrschaft von Sierck vom XIV. Jahrhundert bis 1471.
  • Den Gräfen von Linange bis 1506.
  • Den Gräfen von Dann-Falkenstein bis 1542.
  • Den Gräfen von Eberstein, danach dem Herzog Friedrich August von Würtemberg, bis 1686.
  • Jean-Daniel Merlin, Herr von Dalheim, der sie 1686 kaufte.
  •  Der Schwiegerfamilie Merlins, Anne-Marie Dyvorel de la Roche, Dame von Frauenberg, und Jeanne Catherine Dyvorel  bis 1711.
  • Der Familie Aubéry de Gobert, Herr von Frauenberg und Wiesing, bis 1782. 
  • Dem Grafen Gravier de Vergennes, Minister des Koenigs Louis XVI, der sie Kurz nach dem Tod des Grafen Nicolas d’Aubéry erwarb.
  • Dem Vicomte de Vergennes, letzter Herr von Frauenberg, bis 1793.
  • Mathis Calis der sie 1793 ersteigert hat, und seinen Erben bis 1905.
  • Emile Huber, Archeologe und Industrieller aus Sarreguemines dem es dank Betreibens von abbé Thilmont, Verwandter der Ruinenbesitzer gelang, 1905 das Grundstück zu erwerben.
  • Dem Verein für Geschichte und Archäologie Lohtringens von 1905 bis 1942 nachdem Emile Huber sie diesem  als Geschenk übertrug.
  • Der Gemeinde Frauenberg seit 1942, mit Ausnahme des Bergfrieds,  der sich auf einem Privat Grundstück befindet.

Einige bemerkenswerte Ereignisse

  •  Ein Dokument von 1592 berichtet das die Burg durch Bodenbewegungen  ernsthaft beschädigt wurde.

     •  Durch die ständigen bewaffneten Konflikten des XVII. Jahrhunderts wurde             die Burg mehrmals beschädigt, repariert und wieder aufgebaut.

     •  Nach kurzer Koexistenz mit einer neuen Siedlung « Dorf Frauenberg »                   verschwand das Ursprungsdorf Lenterdingen nach dem 30 jährigen Krieg.

     •  1785 vermietete De Vergennes den Grundbesitz an Jean Thibaut, Inspektor         bei der Generalfarm von St Avold, der darin eine Fayenceriefabrik gründete           mit Henri Kaiser (1788) und Nicolas Villeroy (1789) als Teilhaber. Ab August           1791 nach Vaudrevange (Wallerfangen) bei Saarlouis verlegt, sollte das                  Unternehmen die Wiege des weltbekannten Keramikunternehmens Villeroy          und Boch werden.

     •  1786 zerstörte ein Brand die Burg Teilweise.

     •  1795 befand sie sich in sehr vorgeschrittenem Verfallungszustand. Nur                  blieb noch übrig, sehr beschädigt, der Flügel seitens der Blies mit zwei                  noch bewohnbaren Appartments. Später sollte dieser auch verschwinden.

     •  Infolge einer Teilung von 1820 war der Bergfried dazu bestimmt, allen Erben         von Mathis Calis als Steinreserve zu dienen.

     •  1921 wurden die Ruinen unter Denkmalschutz gestellt.

Die Maẞnahmen zugunsten des Erhaltens der Burg seit 1906

  • 1906-1908 : Restaurierungsarbeiten am Wartturm

      •  1932-1938 : Arbeiten an der Fassade seitens der Blies

      •  1958-1959 und 1964 : Der Wartturm wird befestigt und leicht restauriert                 nach Beschädigungen durch Artilleriebeschuss 1944. 

Aktueller Zustand des Standorts

 Von der stolzen Mittelalterlichen Burg bleiben nur noch übrig :

  • Mauerreste

      •  Der Unterbau des Bergfrieds, dessen nach Aussen runden und im Innern               viereckigen Mauern mit tiefen Rissen beschädigt sind.

      •  Der mit Beobachtungslücken bespickte Wartturm.

      •  Die Fassade seitens der Blies des Gebäudes des XVII. Jahrhunderts.

Aber auch :

      •  Ein wunderbarer Sichtpunkt zum Fluss und sein Tal.

      •  Ein Historischer Standort mit unleugbarer Romantik und Seele.

       

Verschiedene Aktionen um die Finanzierung zur prioritären Absicherung der Ruinen und der Umgangsmauer zu sichern werden sowohl von der Gemeinde als auch von dem 2004 gegründeten Burgverein Frauenberg unternommen.

 Die Burg befindet sich unter den 250 Monumenten, die 2018 bei den auf nationaler Ebene gestarteten Spendenaktionen « Auftrag Stéphane Bern » und « Loto des Kulturerbens » auserwählt wurden.

Die wunderbar restaurierte Burg Malbrouck bei Thionville wurde zwischen 1419 und 1434 errichtet, nach dem Modell der Frawenburg.

 

Möge die Zukunft dieser ein ähnliches Schicksal als das ihrer jüngeren Schwester bescheren !

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Château

Repost0

Publié le 21 Février 2019

LE CHATEAU MEDIEVAL DE FRAUENBERG

 

La « Frawenburg » a été érigée à l’initiative des Sires de Sierck sur leur terre de Lenterdingen pour protéger la route commerciale de la Flandre à la Lombardie.

Le premier document connu, daté de 1370, décrit le château comme le siège de la Seigneurie de Frauenberg et mentionne la tour de guet rapportée à l’édifice primaire. La date exacte de sa construction reste cependant inconnue.

Chronologie de sa construction

  • Vers 1350 : réalisation, en lieu et place d’un site ancien, d’une enceinte fortifiée rectangulaire flanquée d’une tour dans l’angle Nord-Est.
  • Vers 1355 : construction, dans l’enceinte, de la maison dite « des femmes » à l’origine du nom du château.
  • Vers 1450 : construction du donjon dans l’angle Nord-Ouest.
  • Vers 1460 : construction de la maison seigneuriale «Maison des Linange.»
  • Vers 1600 : construction de la maison du bailli et d’une barbacane avec  deux tourelles pour protéger le pont levis enjambant le fossé Nord.
  • Vers la fin du XVIIè siècle: construction d’un nouveau bâtiment d’habitation à l’initiative de Jean-Daniel Merlin.

Ses propriétaires

 Le château a appartenu

  • Aux Sires de Sierck du XIVè siècle à 1471.
  • Aux Comtes de Linange jusqu’en 1506.
  • Aux comtes de Dann-Falkenstein jusqu’en 1542.
  • Aux Comtes d’Eberstein, puis au duc Fréderic Auguste de Wurtemberg jusqu’en 1686.
  • A Jean Daniel Merlin, Seigneur de Dalheim, qui l’a racheté en 1686.
  • A la belle-famille de Jean-Daniel Merlin, Anne-Marie Dyvorel de la Roche, Dame de Frauenberg, puis à Jeanne Catherine  Dyvorel jusqu’en 1711.         
  • A la famille d’Aubéry de Gobert, seigneur de Frauenberg et de Wiesing,  jusqu’en 1782. 
  • Au comte Gravier de Vergennes, ministre de Louis XVI. Celui-ci l’a acquis  peu de temps après la mort du comte Nicolas d’Aubéry.
  • Au vicomte de Vergennes, qui aura ainsi été le dernier seigneur de Frauenberg, jusqu’en 1793.
  •  A Mathis Calis qui l’a acquis aux enchères en 1793, puis  à ses héritiers  jusqu’en 1905.
  • A Emile Huber, archéologue et industriel sarregueminois ayant pu acquérir les ruines en 1905 grâce à l’intervention de l’abbé Thilmont, parent des propriétaires.
  • A la Société d’Histoire et d’Archéologie de Lorraine de 1905 à 1942 suite au don d’Emile Huber.
  • A la commune de Frauenberg depuis 1942, sauf le donjon, propriété d’un particulier.

Quelques faits marquants

  • Un document de 1592 révèle que le château a subi d’importants dommages dus aux mouvements du sol.
  • Au cours du XVIIè, le château sera plusieurs fois endommagé, réparé et reconstruit suite aux continuels conflits armés émaillant cette période.
  •  Après une courte coexistence avec le nouveau «village de Frauenberg,» le  village de Lenterdingen disparaît définitivement après la guerre de 30 ans.
  • En 1785, De Vergennes loue le site à Jean Thibaut, inspecteur à la ferme générale de Saint-Avold qui y fonde une faïencerie avec comme associés   Henri Kaiser en 1788 et Nicolas Villeroy en 1789. Transférée en 1791 à Vaudrevange (Wallerfangen) près de Sarrelouis, l’entreprise va y devenir le berceau de la faïencerie mondialement connue Villeroy & Boch.
  • En 1786, un incendie détruit en partie le château.
  • En 1795, celui-ci est en état de délabrement très avancé. Seule subsiste,  très abimée, l’aile côté Blies, avec deux appartements encore habitables.

 Par la suite, cette partie disparaîtra également.

 En vertu d’un partage datant de 1820, le donjon est destiné à servir de réserve de pierres pour tous les héritiers de Mathis Calis.  

  • En 1921, les ruines sont classées « Monument Historique. »

 

Les actions en faveur de la préservation du château depuis 1906 :

 1906-1908 : Travaux de restauration sur la tour de guet.

 1932-1938 : Travaux sur la façade côté Blies.

 1958-1959 et 1964 : La tour de guet est consolidée et légèrement restaurée en     raison des dommages causés par des tirs d’artillerie en 1939-1940 et en 1944.

Etat actuel du site :

 Du fier château médiéval, témoin de notre Histoire, il ne reste aujourd’hui que :

  • Des pans de murs.
  • La partie basse du donjon, très lézardée, de forme circulaire à l’extérieur, carrée à l’intérieur.
  • La tour de guet.
  • La façade côté rivière du bâtiment de la fin du XVIIè siècle.

Mais aussi :

  • Un point de vue magnifique sur la rivière et sa vallée.
  •  Un site historique majeur doté d’un romantisme et d’une âme indéniables.

                                        ---------------------------------------

Des actions visant à trouver des financements sont menées par la commune et l’Association pour la Sauvegarde du Château et du Patrimoine de Frauenberg créée en 2004, pour, dans un premier temps, sécuriser les ruines et le mur d’enceinte côté Blies.

Le château fait partie des 250 sites retenus dans l’opération d’envergure nationale de sauvegarde du patrimoine menée en 2018, sous les noms de "Mission Stéphane Bern" et "loto du patrimoine".

Le château de Malbrouck près de Thionville, aujourd’hui magnifiquement restauré, a été construit entre 1419 et 1434 sur le modèle de la Frawenburg. 

Puisse le destin futur de celle-ci être aussi heureux que celui de son cadet !

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Château

Repost0

Publié le 21 Février 2019

panneau historique mis en place en janvier 2019

panneau historique mis en place en janvier 2019

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Château

Repost0