Publié le 21 Février 2019

LE CHATEAU MEDIEVAL DE FRAUENBERG

 

La « Frawenburg » a été érigée à l’initiative des Sires de Sierck sur leur terre de Lenterdingen pour protéger la route commerciale de la Flandre à la Lombardie.

Le premier document connu, daté de 1370, décrit le château comme le siège de la Seigneurie de Frauenberg et mentionne la tour de guet rapportée à l’édifice primaire. La date exacte de sa construction reste cependant inconnue.

Chronologie de sa construction

  • Vers 1350 : réalisation, en lieu et place d’un site ancien, d’une enceinte fortifiée rectangulaire flanquée d’une tour dans l’angle Nord-Est.
  • Vers 1355 : construction, dans l’enceinte, de la maison dite « des femmes » à l’origine du nom du château.
  • Vers 1450 : construction du donjon dans l’angle Nord-Ouest.
  • Vers 1460 : construction de la maison seigneuriale «Maison des Linange.»
  • Vers 1600 : construction de la maison du bailli et d’une barbacane avec  deux tourelles pour protéger le pont levis enjambant le fossé Nord.
  • Vers la fin du XVIIè siècle: construction d’un nouveau bâtiment d’habitation à l’initiative de Jean-Daniel Merlin.

Ses propriétaires

 Le château a appartenu

  • Aux Sires de Sierck du XIVè siècle à 1471.
  • Aux Comtes de Linange jusqu’en 1506.
  • Aux comtes de Dann-Falkenstein jusqu’en 1542.
  • Aux Comtes d’Eberstein, puis au duc Fréderic Auguste de Wurtemberg jusqu’en 1686.
  • A Jean Daniel Merlin, Seigneur de Dalheim, qui l’a racheté en 1686.
  • A la belle-famille de Jean-Daniel Merlin, Anne-Marie Dyvorel de la Roche, Dame de Frauenberg, puis à Jeanne Catherine  Dyvorel jusqu’en 1711.         
  • A la famille d’Aubéry de Gobert, seigneur de Frauenberg et de Wiesing,  jusqu’en 1782. 
  • Au comte Gravier de Vergennes, ministre de Louis XVI. Celui-ci l’a acquis  peu de temps après la mort du comte Nicolas d’Aubéry.
  • Au vicomte de Vergennes, qui aura ainsi été le dernier seigneur de Frauenberg, jusqu’en 1793.
  •  A Mathis Calis qui l’a acquis aux enchères en 1793, puis  à ses héritiers  jusqu’en 1905.
  • A Emile Huber, archéologue et industriel sarregueminois ayant pu acquérir les ruines en 1905 grâce à l’intervention de l’abbé Thilmont, parent des propriétaires.
  • A la Société d’Histoire et d’Archéologie de Lorraine de 1905 à 1942 suite au don d’Emile Huber.
  • A la commune de Frauenberg depuis 1942, sauf le donjon, propriété d’un particulier.

Quelques faits marquants

  • Un document de 1592 révèle que le château a subi d’importants dommages dus aux mouvements du sol.
  • Au cours du XVIIè, le château sera plusieurs fois endommagé, réparé et reconstruit suite aux continuels conflits armés émaillant cette période.
  •  Après une courte coexistence avec le nouveau «village de Frauenberg,» le  village de Lenterdingen disparaît définitivement après la guerre de 30 ans.
  • En 1785, De Vergennes loue le site à Jean Thibaut, inspecteur à la ferme générale de Saint-Avold qui y fonde une faïencerie avec comme associés   Henri Kaiser en 1788 et Nicolas Villeroy en 1789. Transférée en 1791 à Vaudrevange (Wallerfangen) près de Sarrelouis, l’entreprise va y devenir le berceau de la faïencerie mondialement connue Villeroy & Boch.
  • En 1786, un incendie détruit en partie le château.
  • En 1795, celui-ci est en état de délabrement très avancé. Seule subsiste,  très abimée, l’aile côté Blies, avec deux appartements encore habitables.

 Par la suite, cette partie disparaîtra également.

 En vertu d’un partage datant de 1820, le donjon est destiné à servir de réserve de pierres pour tous les héritiers de Mathis Calis.  

  • En 1921, les ruines sont classées « Monument Historique. »

 

Les actions en faveur de la préservation du château depuis 1906 :

 1906-1908 : Travaux de restauration sur la tour de guet.

 1932-1938 : Travaux sur la façade côté Blies.

 1958-1959 et 1964 : La tour de guet est consolidée et légèrement restaurée en     raison des dommages causés par des tirs d’artillerie en 1939-1940 et en 1944.

Etat actuel du site :

 Du fier château médiéval, témoin de notre Histoire, il ne reste aujourd’hui que :

  • Des pans de murs.
  • La partie basse du donjon, très lézardée, de forme circulaire à l’extérieur, carrée à l’intérieur.
  • La tour de guet.
  • La façade côté rivière du bâtiment de la fin du XVIIè siècle.

Mais aussi :

  • Un point de vue magnifique sur la rivière et sa vallée.
  •  Un site historique majeur doté d’un romantisme et d’une âme indéniables.

                                        ---------------------------------------

Des actions visant à trouver des financements sont menées par la commune et l’Association pour la Sauvegarde du Château et du Patrimoine de Frauenberg créée en 2004, pour, dans un premier temps, sécuriser les ruines et le mur d’enceinte côté Blies.

Le château fait partie des 250 sites retenus dans l’opération d’envergure nationale de sauvegarde du patrimoine menée en 2018, sous les noms de "Mission Stéphane Bern" et "loto du patrimoine".

Le château de Malbrouck près de Thionville, aujourd’hui magnifiquement restauré, a été construit entre 1419 et 1434 sur le modèle de la Frawenburg. 

Puisse le destin futur de celle-ci être aussi heureux que celui de son cadet !

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Château

Repost0

Publié le 21 Février 2019

panneau historique mis en place en janvier 2019

panneau historique mis en place en janvier 2019

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Château

Repost0

Publié le 14 Juin 2018

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Fêtes médiévales

Repost0

Publié le 20 Mai 2018

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Fêtes médiévales

Repost0

Publié le 17 Août 2017

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Médias

Repost0

Publié le 18 Janvier 2017

Suite à l'assemblée générale du 10 décembre 2016. Une réunion de l'Association pour la Sauvegarde du Château et du Patrimoine de Frauenberg s'est déroulée au local de l'inter-association. En présence du maire M. Aloys HAUCK, a eu lieu, le 11 janvier 2017, l'élection du nouveau président de l'association suite à la démission de Daniel Baudin Rhem. Celui-ci a chaleureusement été remercié par les membres présents qui ont salué son investissement au sein de l'association durant toutes ces années.

Nouveau comité

Après vote, Daniel NAWROCKI a été élu président. Le reste du comité s'établit comme suit : Raymond Santimaria (vice-président) ; Manfred Nagel (vice-président honoraire) ; Pascal Janzam (trésorier) ; Agnès Bour (trésorière-adjointe) ; Françoise Massing (secrétaire) et Renée Maier (secrétaire-adjointe). 

Voir les commentaires

Rédigé par ASCPF

Publié dans #Association

Repost0