La justice médiévale

Publié le 5 Mars 2008

Saviez - vous

... que Jean Thomin, écuyer de Frauenberg et habitant le village de Bliesransbach, confonda son assassin par delà la mort ?
Jean Thomin est lâchement assassiné dans le bois de Bliesransbach, alors qu'il chassait le 3 février 1715. Le corps, enfui sous les feuilles et branchages, est retrouvé par un chien de chasse. Pour démasquer le coupable, la justice seigneuriale a recours à l'épreuve du cercueil (Blutprobe) pour confondre l'assassin. Tous les habitants vont défiler devant leur seigneur assassiné et toucher de la main son cadavre. La tradition prétend qu'au moment où le meurtrier s'avanca, la blessure s'ouvrit et le sang coula. Frappé d'épouvante et d'horreur, Peter Moor avoue son crime et indique à la justice l'endroit où il avait caché les boutons, objet de sa convoitise.

Rédigé par Alain Grouselle

Publié dans #Anecdotes

Repost 0
Commenter cet article

THOMIN Jean 19/08/2009 17:07

Bonjour,Y-a-t'il moyen d'en savoir plus sur ce Thomin et sa famille, notamment en matière de généalogie?Bien cordialement,Jean Thomin

ASCPF 21/08/2009 16:10


Je transfère votre demande auprès de M. Grouselle qui est l'auteur de cet article. Je ne manquerais pas de vous faire part de sa réponse dès qu'il me l'aura transmise.
Bien à vous,

Estelle Trunkenwald