Le pont de Frauenberg

Publié le 14 Juillet 2007

pont-dessin-projet-1764.jpgLe Pont construit avec trois arches en 1764
 
1764 : Année de construction du pont. En maçonnerie. Il mesure 33,14 m de long et 7,16 m de large avec les parapets.
1784 : Il est question de consolider l’arche n°3 donnant sur la rive droite (Comté de La Leyen).
1792 : Pour des questions de <sécurité publique> l’arche n°3 (côté pays étranger) est détruite et un passage pour piétons provisoirement établi.
1792 (17 novembre) : Selon une convention conclue entre le roi de France et le Comte de La Leyen <La souveraineté du lit entier de la rivière Blies, ainsi qu’il se comporte et s’étend entre les deux rives, restera au Roi et à la Caouronne de France.>
AN 12 : La situation pour le Pont est très préoccupante. Le passage des eaux de la Blies sous l’arche abattue est presque obstrué et les deux arches restantes peuvent à peine suffire au passage des eaux. Leur vitesse occasionne des affouillements à la base des piles du Pont. Il y a menace d’effondrement de l’ouvrage.
1810 : L’idée est émise de reconstruire l’arche en maçonnerie
1813 : La travée en bois assurant le passage des piétons a été emportée lors de l’hiver par les eaux de la Blies. Elle est reconstruite.
1815 : Des rapports font état de la mauvaise situation du Pont
1819 : Un projet de réparation du Pont est établi. Faute de crédits, les ouvrages n’ont pas été exécutés.
1819 : La Bavière considère que l’arche sur la rive droite lui appartient.
1819  (6 octobre) : Une requête royale bavaroise du Cercle du Rhin a été adressée de Spire à la sous-préfecture royale française de Sarreguemines concernant le rétablissement indispensable et nécessaire de cette importante communication entre les deux états.
1820-1821 : Projet de reconstruction en dur de l’arche détruite
1830 : La seconde pile du Pont (rive gauche) a cédé face à l’effort de la poussée des eaux ayant occasionné des lézardes et des désunions de pierres principalement dans les tympans de l’arche du milieu.
1832 : Reconstruction du Pont. En bois car il y a grosses menaces d’effondrement.

Rédigé par Philippe Ramette

Publié dans #Monuments

Repost 0
Commenter cet article